Le partage de la Catalogne. Histoire rocambolesque du Traité des Pyrénées (1658-1660)

ImprimerE-mail
Michel Bougain et Annie Comes offrent une étonnante lecture des négociations qui ont précédé et suivi de 1658 à 1660 la signature du Traité des Pyrénées (7 novembre 1659) consacrant le partage de la Catalogne entre deux pays tiers, la France et l’Espagne.
Aucune image n'a été trouvée
Prix ​​de vente15,00 €
Remise
Résumé du livre

Le partage de la Catalogne
Histoire rocambolesque du Traité des Pyrénées 
1658-1660

Michel Bougain et Annie Comes
Col·lecció Història
204 pages
15 €

 

C’est à partir d’archives inédites de Simancas (Espagne) ouvertes depuis peu aux historiens, à l’étude approfondie de la correspondance de Mazarin (France) publiée fin XIXe, à la réapparition et publication en 2010 d’un journal rédigé par un agent de Mazarin (Atto Melani) - entre autres documents - que les auteurs offrent une étonnante lecture des négociations qui ont précédé et suivi de 1658 à 1660, la signature du Traité des Pyrénées (7 novembre 1659) consacrant le partage (la « mutilation » dira l’historien J. Sanabre) de la Catalogne entre deux pays tiers, la France et l’Espagne. 

Des négociations ? Peut-on appeler ainsi ce qui fut en réalité une accumulation de marchandages, de chicaneries, d’arguties, de conflits d’intérêt, de fourberies, de mauvaises traductions, de méconnaissances du terrain, quand ce ne fut pas carrément du vaudeville ?

La signature d’un Traité ? Comment se fier à un document dont la rédaction a été préparée et complétée par d’autres « traités » comme celui de Paris (4 juin 1659) dont l’original a disparu ou celui de Llivia (12 novembre 1660) non signé par les deux parties, ou « l’accord » du 31 mai 1660 non signé par Philippe IV ?

Une paix ? Peut-on nommer ainsi la conquête de la Principauté de Catalogne par la force des armes et la partition de territoires n’appartenant à aucun des belligérants, porteuses de conflits futurs ?

On est effaré à la lecture de ce texte passionnant et remarquablement documenté, de découvrir combien les hommes qui ont fait cette histoire,  rois et diplomates, hommes et femmes de pouvoir, Espagnols et Français, ont pu manifester d’arrogance, de mépris, de déni et de mauvaise foi envers la Catalogne, son peuple, son gouvernement autonome, sa terre.

360 ans ont passé, les plaies sont toujours ouvertes.

 

ISBN
978-2-84974-278-5
Date de parution
jeudi 7 novembre 2019 00:00