Francesc Català-Roca, regard sans frontière (mirada sense frontera)

ImprimerE-mail
Catalogue de photographies de l'a rétrospective Francesc Català-Roca au Couvent des Minimes, Perpignan, 2006.

Prix ​​de vente20,00 €
Remise

Francesc Català-Roca
Regard sans frontière
Mirada sense frontera
Sous la direction de Jean Casagran

Né le 19 mars à Valls (Tarragona, Espagne), Francesc Català-Roca fait ses débuts dans le studio de son père photographe Pere Català Pic. À  l’âge de 16 ans, il participe au tournage du film Espoir d’André Malraux. À partir de 1947, Català-Roca se consacre à la photographie industrielle et à l’illustration. En 1950, il rencontre Salvador Dalí et gagne le prestigieux prix de photographie Ciutat de Barcelona. Il fait sa première exposition individuelle en 1953 à la Sala Caralt de Barcelone. L’année suivante, c’est la galerie Nebli de Madrid qui l’accueille.
Au début des années 50, Català-Roca travaillera également avec les architectes du « Grup R » et collaborera à l’hebdomadaire Revista ainsi qu’à de nombreuses autres publications. Tous les thèmes l’intéressent : les paysages naturels ou urbains, les sujets artistiques comme les thèmes ethnographiques.
Au cours de sa carrière, il exposera aux États–Unis, en Asie et en Europe. Parallèlement, il illustra une cinquantaine d’ouvrages et réalisa plusieurs courts-métrages sur des artistes comme Joan Miró, Eduardo Chillida, Josep Guinovart, ou Mies van der Rohe.
1973 marque un tournant dans son œuvre. Il abandonne la photographie Noir&Blanc pour se consacrer définitivement à la couleur. Il effectue à cette époque un voyage en Amérique Latine et partira dans les années 80 aux Etats-Unis pour nous livrer sa propre vision de New-York.
En 1998, année de sa mort, le Musée d’art contemporain de Tarragone lui consacra une rétrospective et La Primavera Fotogràfica de Barcelone lui rendit hommage.
L’œuvre de Francesc Català-Roca est appréciée par sa qualité esthétique et documentaire. Maître de la lumière et ami des ces grands catalans universels que sont Salvador Dalí et Joan Miró, ce grand photographe de renommée internationale nous a laissé un magnifique trésor constitué de plus de 350 000 négatifs.

Auteur
Jean Casagran
Date de parution
mercredi 31 mai 2006 00:00
Nombre de pages
80