Carlos Barrantes - Rétrospective

ImprimerE-mail
Catalogue de photographies de l'exposition de Carlos Barrantes au Couvent des Minimes, Perpignan, 2014.
Prix ​​de vente21,00 €
Remise
Résumé du livre

Carlos Barrantes
Rétrospective
Sous la direction de Jean Casagran

 

Né à Madrid en 1960, Carlos Barrantes se découvre une véritable passion pour la photographie sur le tard, à l’âge de 27 ans. Il débute sa carrière comme assistant de photographes de mode mais très vite, il se spécialise dans le travail de laboratoire et développe ses propres recherches sur les procédés alternatifs et historiques. À partir de 1988, il mène de front son métier de tireur d’art, tout en poursuivant à titre personnel sa production photographique.
L’œuvre de Carlos Barrantes a ceci de particulier que le tirage participe pleinement à la création finale d’une image qui transcende le sujet. La technique utilisée, qu’il s’agisse de platine, de charbon, de gomme bichromatée, de cyanotype, de transfert polaroid ou de platine-chrome, donne tout son relief et sa sensibilité à la photographie. La prise de vue, qui reste rudimentaire, se focalise principalement sur l’image et pas sur la technique.
Barrantes utilise d’ailleurs volontiers un box Agfa du début du XXe siècle. Cet appareil de collection ne permet aucun réglage, le point de netteté étant toujours l’horizon. De fait, les flous s’installent au premier plan et envahissent l’espace, décrivant plus un monde onirique que réel. Le procédé alternatif employé contribue à accentuer les contrastes, donnant un effet presque pictural et un rendu intemporel à l'œuvre.
Son travail s’articule principalement sur des thématiques qu’il décline en séries. Les paysages, s’ils nous parlent d’une nature toute puissante et d’horizons lointains, ne sont en réalité qu’un prétexte à l’émotion, au voyage intérieur. De même, lorsqu’il photographie des corps, il s’attache plus au détail comme motif prégnant de sens et d’évocation, détournant la représentation traditionnelle pour saisir toute la singularité de son sujet. Le mouvement tient une place importante dans sa production. Dans cette recherche d’émotion vibrante, il ne s’inscrit pas dans une dynamique mais contribue plutôt à déclencher un dialogue entre le réel et l’âme, là où la matière et l’esprit se rejoignent pour ne faire plus qu’un.
Carlos Barrantes a exposé ses photographies dans de nombreux pays (Espagne, Allemagne, Russie, France...) et certains de ses clichés ont intégré les fonds de prestigieuses collections. Il s’est installé en 2006 à Perpignan et poursuit ses recherches sur les procédés de tirages historiques.

Auteur
Jean Casagran
Date de parution
vendredi 28 février 2014 00:00