Les Lumières en Roussillon au XVIIIe siècle. Hommes, idées, lieux

ImprimerE-mail
Le Roussillon est ouvert aux Lumières : médecine, art royal, bibliothèques y connaissent un grand succès. Éloignée de Paris, la province est un cas: on y discerne avec clarté l'interaction entre les transformations économiques et sociales, la circulation des hommes et des idées, les échanges culturels...

Prix ​​de vente20,00 €
Remise

Les Lumières en Roussillon au XVIIIe siècle. Hommes, idées, lieux
Sous la direction de Gilbert Larguier
Avec la participation de : Fabrice Charton, Jean-Christophe Robert, Michèle Robinat, Caroline Chevalier, Céline Sala, Caroline Lentz et Pierre-Yves Beaurepaire

La position et l'attitude du Roussillon à l'égard des Lumières présente un vif intérêt pour la province, le royaume de France, la diffusion des idées dans l'Europe du XVIIIe siècle. En 1659, il s'était trouvé associé au destin d'un royaume en train de se doter d'une administration provinciale efficace, de consolider sa position en Europe alors que le pays catalan venait de manifester plus fortement que jamais son identité lors de "la Révolution de 1640".
Or le Roussillon, sa capitale Perpignan surtout, font bonne figure aux Lumières: ses médecins acquièrent une place éminente dans le monde scientifique, le livre circule, les bibliothèques se garnissent, l'Art Royal (la franc-maçonnerie) connaît un succès remarquable. À la fin du siècle, le "Nouveau Port-Vendres" construit sous l'impulsion du Maréchal de Mailly, une des deux seules fondations de villes nouvelles effectuées pendant le règne de Louis XVI, d'inspiration maçonnique, est une véritable vitrine des Lumières.
Cette ouverture s'effectue sans que se manifeste une désaffection à l'égard de la langue, du droit privé original qui continue à régir les relations sociales.
Éloigné de Paris, en position périphérique par rapport au reste du royaume, le Roussillon constitue à cet égard un cas exemplaire qu'analysent les contributions de cet ouvrage en s'efforçant de croiser les sources et les regards: on peut discerner avec clarté l'interaction entre les transformations économiques et sociales, la circulation des hommes et des idées, les échanges culturels.

Auteur
Ouvrage collectif
Date de parution
mercredi 23 avril 2008 00:00
Nombre de pages
238