Bonnets rouges et blancs bonnets. La politisation de la campagne catalane (1815-1852)

ImprimerE-mail
Début XIXe siècle les Pyrénées-Orientales sont entrés avec fougue dans les querelles politiques nationales : patriotes contre aristocrates, carlistes contre socialistes, Blancs contre Rouges. C'est l'interaction du local et du national, du neuf et de l'ancien que l'auteur a tenté ici de décrypter.
Prix ​​de vente20,00 €
Remise
Résumé du livre

Bonnets rouges et blancs bonnets.
La politisation de la campagne catalane (1815-1852)

Michel Brunet

La Révolution Française n'a pas, d'un coup de baguette magique, transformé les paysans en citoyens. C'est tout au long du XIXe siècle que se déroula le lent processus de l'intégration des masses rurales dans l'ensemble politique des l'État-Nation.
Le département des Pyrénées-Orientales, durant la première moitié du siècle, est un cas paradoxal: apparemment le pays est entré avec fougue dans les querelles politiques nationales. Il s'est déchiré entre "patriotes" et "aristocratiques", monarchistes et républicains, carlistes et socialistes, Blancs et Rouges. Derrière ces bannières de la modernité se cachent pourtant, très souvent, les vieilles querelles de clans, les affrontements de village à village, les résistances sourdes ou ouvertes à l'autorité, d'où qu'elle vienne.

Du même auteur:
Le Roussillon face à la Révolution française
El Rosselló de cara a la Revolució francesa

Le curé et ses ouailles. La montée de l'anticléricalisme dans le département des Pyrénées-Orientales (1800-1852)
Contrebandiers, mutins et fiers-à-bras. Les stratégies de la violence en pays catalan au XVIIIe siècle

Prades en Conflent au siècle des Lumières - Les chemins de la démocratie

Auteur
Michel Brunet
Date de parution
jeudi 9 juillet 2009 00:00
Nombre de pages
280