Archéologie d'une montagne brûlée. Massif de Rodès, Pyrénées-Orientales

ImprimerE-mail
EPUISE

Pour la première fois après un incendie de forêt, l'archéologie restitue l'histoire d'une montagne des contreforts pyrénéens, depuis la Paléolithique et l'âge de Bronze jusqu'aux crises de la viticulture et aux industries disparues du siècle dernier ...

Archéologie d'une montagne brûlée
Massif de Rodès, Pyrénées-Orientales
Sous la direction d'Olivier Passarrius, Aymat Catafau et Michel Martzluff
Collection Archéologie départementale

Le 22 août 2005 un incendie détruit 1970 hectares de maquis et de forêts aux portes du Conflent, dans les Pyrénées Orientales. Depuis la route qui longe la Têt, le regard est frappé par la variété du paysage révélé par le feu. Partout des terrasses, à perte de vue, accrochées à des pentes quasiment verticales...
De la végétation calcinée apparaît émerge un vaste espace minéral transformé à la main par des générations d'hommes et de femmes. C'est l'histoire de ces hommes et de ces femmes, l'histoire de cette montagne brûlée et de ses paysages que les auteurs ont voulu comprendre.
Un projet d'études diachronique des occupations humaines et de l'évolution des paysages a été mis en place dès l'automne 2005, avec des chercheurs d'horizons différents.
Cet ouvrage synthétise les résultats de quatre années de recherche.


Détail des articles :

Introduction : De la prospection à l’histoire des paysages, par Aymat Catafau, Olivier Passarrius et Michel Martzluff

Première partie : L’évènement et le cadre
Johanna Faerber : L’incendie de Tarerach du 22-23 août 2005 : caractéristiques du feu et impact sur la végétation
Marc Calvet : Géomorphologie d’une montagne brûlée

Deuxième partie : Les premières occupations humaines
Michel Martzluff avec la collaboration de Sabine Nadal : Nouveaux jalons sur le peuplement paléolithique du bassin moyen de la Têt, entre Roussillon et Conflent
Alain Vignaud : L’occupation du plateau de Rodès et Montalba-le-Château à l’Âge du Bronze
*Annexe 1 : Bracelets et autres artefacts, aspects technologiques.
*Annexe 2 : Les anses à appendice du plateau de Ropidera
*Annexe 3 : Les deux petits dolmens de Rodès et leur place dans le mégalithisme des Pyrénées-Orientales
Jérôme Kotarba : Le plateau de Ropidera à l’époque romaine : un secteur inoccupé entre deux groupes culturels.

Troisième partie : La montagne et les sociétés traditionnelles
Aymat Catafau et Olivier Passarrius : Ropidera, le village médiéval
Jean-Pierre Comps : Le temps des chemins. La circulation en Bas-Conflent, au nord de la Têt du Moyen-Âge à la fin du XIXe siècle
Olivier Passarrius et Aymat Catafau avec la collaboration de Denis Fontaine : Aménagements agraires et élevage au Moyen-Âge
Aymat Catafau et Olivier Passarrius avec la collaboration de Denis Fontaine : La montagne de la fin du Moyen-Âge au début du XIXe siècle : cultures aux marges et terrains de pâture
Michel Martzluff, Pierre Giresse avec la collaboration de Sabine Nadal et Denis Fontaine : Une carrière de marbre en Roussillon : les Pedreres (Bouleternère), source méconnue du bâti monumental médiéval et moderne.
Michel Martzluff avec la collaboration de Sabine Nadal et Denis Fontaine : Des pierres pour bâtir – Exploitation traditionnelle du substrat minéral depuis le Moyen-Âge aux marges de la plaine du Roussillon (montagne de Rodès, Bouleternère et Ille-sur-Têt)
*Annexe 1 : Céline Jandot – Sur le plateau de Ropidera (Rodès) : le four de matériaux de construction de Les Clottes
*Annexe 2 : Céline Jandot – Le four à chaux de Les Pedreres (Bouleternère)

Quatrième partie : Vers la modernité. D’un monde plein à des territoires en déprise
Jean-Pierre Comps : Des routes aux sentiers de randonnée
Aymat Catafau, Olivier Passarrius avec la collaboration de Patrice Alessandri et de Carine Coupeau-Passarrius : Des terrasses à perte de vue - de la mise en valeur systématique d’un territoire à sa déprise (de 1832 à nos jours)
Nicolas Marty : Démographie et activités économiques – Éléments pour une histoire des transformations de Rodès entre 1850 et 1940
Peter Mc Phee : Riches et pauvres, royalistes et Républicains à Rodès (1789-1851)
Michel Martzluff avec la collaboration de Sabine Nadal :  L’héritage archéologique du monde industriel dans les zones brûlées – Mines et carrières contemporaines
Marjorie Bernat – Gaubert : Les nouveaux usages de la montagne

Conclusion : De l’histoire des paysages à la valorisation des sites, par Aymat Catafau, Olivier Passarrius et Michel Martzluff
Bibliographie
 

Auteur
Ouvrage collectif
Date de parution
mercredi 25 novembre 2009 00:00
Nombre de pages
504